Conservation des aliments : les règles d’or

Suivre une alimentation équilibrée et acheter des produits de bonne qualité, c’est bien mais ça ne suffit pas. Pour faire rimer cuisiner avec bonne santé, il faut aussi appliquer les grands principes de l’hygiène alimentaire.

Respecter la chaîne du froid : essentiel contre les intoxications alimentaires

La meilleure garantie contre les intoxications alimentaires reste le respect de la chaîne du froid. En faisant vos courses, terminez par les achats de produits frais et surgelés et rangez-les dès votre retour. Attention, la présence de givre ou de paillettes sur des produits surgelés indique que la chaîne du froid a été rompue. A la maison, ne recongelez jamais un produit décongelé.

Dans le réfrigérateur : chacun sa place

Pour assurer une fraîcheur et donc une protection optimale dans le réfrigérateur, ne laissez pas sa porte ouverte trop longtemps et n’y mettez jamais de plat encore tiède. L’endroit où sont rangés vos produits compte aussi. Stockez dans la porte œufs, beurre, lait et jus de fruits entamés. Dans la zone froide, située le plus souvent en haut, mettez la viande, le poisson, les produits élaborés à base d’œuf cru, les plats en sauce maison. Dans la zone intermédiaire, les yaourts, le jambon emballé, les fruits et légumes cuits, etc. Le bac à légumes accueillera les légumes, mais aussi les fruits et les fromages bien emballés. Dernière précaution : transvasez le contenu des conserves entamées dans des récipients hermétiques.

Dates limites de consommation : ce qu’il faut retenir

  • La DLC (date limite de consommation) est indiquée par un « A consommer jusqu’au ». Au-delà de cette date, la qualité sanitaire du produit n’est plus garantie. Seule exception, les yaourts. Les tests effectués par 60 millions de consommateurs ont en effet établi qu’ils pouvaient être mangés sans danger jusqu’à 2-3 semaines après la DLC. Mais attention, cela ne s’applique pas aux préparations type mousses, crèmes, etc. Ces préparations laitières n’ont pas été testées.
  • La DDM (date de durabilité maximale) est indiquée par un « A consommer de préférence avant ». Audelà de cette date, les qualités gustatives et nutritionnelles du produit ne sont plus garanties mais il peut encore être consommé sans aucun risque.

Des œufs à manier avec précaution

Les œufs sont protégés des bactéries par leur coquille mais cette dernière est fragile. Pour assurer son étanchéité, il ne faut jamais la laver et éviter au maximum les écarts de température. L’habitude veut qu’on les conserve au réfrigérateur mais rien n’empêche de les garder à l’air ambiant. L’essentiel est de les laisser dans leur boîte d’origine et d’éliminer tout œuf cassé ou fêlé. Une astuce pour s’assurer de la fraîcheur d’un œuf : mettez-le dans un verre d’eau. S’il est frais, il tombera au fond. En effet, plus l’œuf est vieux, plus il est léger et plus il flotte.