502 Bad Gateway

502 Bad Gateway


nginx

Le gras et le sucre, oui… mais avec modération !

Chasser de la cuisine frites, pizzas, gâteaux et glaces ? Fausse bonne idée. Mieux vaut apprendre aux enfants à les déguster. Mais en petites quantités, pour éviter le surpoids !

Le surpoids, tout le monde en parle. Pour contrer ce phénomène, les campagnes de prévention se sont multipliées, et comme beaucoup de parents, vous avez sans doute essayé de les relayer auprès de vos enfants. Mais comme souvent, le mieux peut être l’ennemi du bien. « Même si cela part d’une bonne intention, arrêtons de noyer les plus jeunes sous les conseils nutritionnels et de poser des interdits sur certains aliments considérés comme mauvais pour la santé. » Tel le principal conseil du docteur Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition à l’Institut Pasteur (Lille) et auteur du livre Le Cholestérol décrypté (éd. Solar Santé). Faites le test : plus vous défendez à votre enfant de manger quelque chose, plus il est tenté de le faire… Exclure totalement les bonbons, les biscuits ou encore les pizzas de son alimentation, c’est rendre ces produits extrêmement attirants. Résultat : le jour où il tombera dessus, chez papy-mamie ou chez un copain, votre enfant risque d’en abuser et, en plus, de culpabiliser !

Nos conseils pour que vos enfants mangent de tout

« La clé, c’est d’amener les enfants à manger un peu de tout, tout en y prenant du plaisir, continue le docteur Jean-Michel Lecerf. Il faut leur proposer au quotidien une alimentation variée et équilibrée. Sans faire de chantage du type “si tu finis tes légumes, tu auras un dessert”, ni préparer un second plat au cas où ils ne voudraient pas de celui présenté. » Réservées aux repas de fête, les friandises et les boissons sucrées ne posent pas de problème. Pas plus que les burgers-frites occasionnels. Au dîner, il suffira de manger de la soupe ou un gratin de légumes.

L’astuce pour amener votre enfant à développer sa palette de goûts et ainsi manger plus facilement un peu de tout ? L’emmener faire les courses avec vous – même si, au final, c’est vous qui décidez quoi acheter – et, surtout, cuisiner ensemble. Des brocolis ou du poisson préparés par ses soins lui sembleront tout de suite plus appétissants. Dernier conseil d’importance : l’habituer à goûter ses plats avant de rajouter du sel sur les pâtes ou du sucre dans les yaourts. Une recommandation qui s’applique d’ailleurs à tous les membres de la famille. N’oubliez jamais que votre enfant aura toujours tendance à calquer ses habitudes alimentaires sur les vôtres.

Les matières grasses, essentielles pour les 0-3 ans

En croyant bien faire, vous avez tendance à donner à votre enfant un peu trop de protéines (viande, œuf, poisson) et pas assez de lipides. Or sachez que pour bien grandir, votre bambin a besoin de matières grasses, indispensables au bon fonctionnement de son cerveau et de ses cellules. Tant que bébé prend le sein ou boit des laits infantiles adaptés à son âge, ces apports sont assurés. Par la suite, veillez à ajouter dans ses plats un petit filet d’huile végétale, une noisette de beurre ou un peu de crème fraîche. Et le tour est joué !