5 plantes médicinales à cultiver dans son jardin

Les plantes médicinales possèdent de nombreuses vertus. Pour en profiter pleinement, on en cultive dans son jardin. Menthe, romarin, ciboulette, consoude et sarriette, on vous dévoile les secrets d’une culture réussie.

Plantes aromatiques et médicinales : le duo gagnant

De nombreuses plantes aromatiques possèdent aussi des propriétés médicinales. Depuis le VIIe siècle, ces plantes odorantes sont cultivées dans les jardins médiévaux dans un but médicinal. Aujourd’hui, ces végétaux sont utilisés en cuisine comme aromates, condiments ou épices. Pour les cultiver dans votre jardin ou sur le rebord de votre fenêtre, suivez les conseils de Laurent Bourgeois, propriétaire des pépinières Arom’antique, spécialisées dans la culture des plantes aromatiques médiévales.

1. La menthe : pour stimuler la digestion

« Très facile à cultiver et efficace pour lutter contre les troubles digestifs, la menthe apprécie les sols riches en matière organique et des arrosages réguliers », précise Laurent Bourgeois. Afin que la menthe se propage, pensez à la tailler court toutes les trois semaines, de mars à septembre. Pour qu’elle n’envahisse pas tout le jardin, plantez-la dans des grands pots que vous enterrerez. « Vous pouvez aussi structurer votre jardin avec des briques, des planches ou des tuiles pour contenir les racines », ajoute l’horticulteur.

2. Le romarin : pour booster le système immunitaire

Le romarin, antioxydant et anti-inflammatoire, renforce le système immunitaire. Il aime les sols très secs et en plein soleil. « Pour qu’il se développe à loisir, taillez-le deux fois par an, au début du printemps et en automne », conseille l’expert.

3. La ciboulette : pour favoriser la circulation sanguine

La ciboulette favorise la circulation sanguine. Comme la menthe, elle aime les sols riches, et apprécie une taille courte toutes les trois semaines, de mars à septembre. « Originaire de Sibérie et acclimatée au froid, cette plante très rustique est quasiment increvable », assure Laurent Bourgeois.

4. La consoude : pour consolider les fractures

« Comme son nom l’indique, la consoude soigne les fractures. Cette plante très rustique – elle résiste très bien aux grands froids – est aussi très décorative », précise l’expert. Pour favoriser la repousse du feuillage, il suffit de la tailler régulièrement.

5. La sarriette : pour lutter contre la douleur

Très efficace pour lutter contre la douleur, la sarriette n’est pas très facile à cultiver. L’horticulteur prévient : « Elle se plaît dans les sols plutôt drainés et secs, mais peut s’installer dans tous types de terrain, excepté les sols lourds et humides en hiver. »

Halte aux maladies !

La rouille apparaît surtout sur les menthes, les ciboulettes, les oseilles ou les mélisses. « Pour limiter ce phénomène, n’arrosez pas le feuillage et taillez court les plantes malades », recommande Laurent Bourgeois. L’oïdium, un duvet grisâtre sur la face supérieure des feuilles, s’attaque lui à certaines variétés de menthe. Pour l’éviter, comme pour la rouille, n’arrosez pas le feuillage et taillez court