Nos conseils pour repeindre un plafond comme un pro !

Rien de tel qu’un plafond repeint à neuf pour redonner de la luminosité à une pièce ! Lessivage, choix du matériel, de la sous-couche et de la peinture… En suivant chaque étape, vous parviendrez sans peine à un résultat bluffant.

1. Équipez-vous avec les bons outils

Pour repeindre une pièce ou un plafond à la perfection, offrez-vous un rouleau, mais aussi un pinceau-brosse rond, un pinceau plat, un bac à peinture et une grille, du ruban de masquage et de la bâche plastique. Sans oublier un escabeau !

2. Installez le chantier

Avant de vous emparer de vos pinceaux, libérez et protégez la pièce et les meubles à l’aide d’une bâche en plastique. Pensez aussi à protéger les murs, les prises, les radiateurs, les plinthes et les éventuelles moulures avec du ruban de masquage.

3. Nettoyez le plafond

Lavez le plafond à l’aide d’une éponge imbibée d’eau savonneuse. Rincez bien et laissez sécher. Bouchez imperfections, trous ou fissures avec de l’enduit. Laissez sécher, puis poncez avec du papier de verre fin. Pour éliminer la poussière, passez ensuite un chiffon sec ou un coup de brosse.

4. Préparez la sous-couche

Cette étape est vivement recommandée pour obtenir un résultat uniforme sur toute la surface. En effet, il arrive que la peinture ne soit pas absorbée de la même façon, quand, selon les zones, la matière est lisse ou plutôt poreuse.

5. Choisissez votre peinture

Entre peinture acrylique et peinture glycéro, votre cœur balance ? Sachez que la première est facile à utiliser, mais ne peut pas être lessivée, tandis que la seconde, plus résistante et lavable, est plus difficile à appliquer et contient des solvants toxiques. Faites vos choix en ayant à l’esprit que l’on n’utilise jamais de peinture acrylique sur une sous-couche glycéro, ni l’inverse. Vous hésitez entre peinture mate et satinée ? Ayez en tête que la peinture mate dissimule les petits défauts, tandis qu’une finition satinée est plus adaptée à une pièce humide.

6. Adoptez les bons gestes

Commencez par peindre au pinceau ou à la brosse ronde les zones difficiles d’accès, les angles et les bords du plafond. Ensuite, trempez à moitié le rouleau dans le bac de peinture et faites-le rouler sur la grille pour bien répartir la peinture et éviter les surcharges. Peignez progressivement, un mètre carré après l’autre, en créant des bandes parallèles puis transversales. Même avec une peinture « monocouche », passez deux couches de peinture en veillant à laisser sécher parfaitement la première couche avant d’appliquer la seconde.

Quelle couleur choisir pour mon plafond ?

Pour créer une atmosphère douce, choisissez des tons neutres pour votre plafond. À l’inverse, une couleur vive apporte du peps à une déco originale. Attention toutefois : peindre murs et plafonds de la même couleur fait paraître une pièce plus petite. Quant au blanc, bien sûr, il apporte de la luminosité et agrandit visuellement l’espace.