Le compostage

 

De nombreuses familles ont adopté le compostage domestique en plus de recycler systématiquement leurs déchets tels que le carton, le verre et le plastique. La prise de conscience écologique permet de trouver des solutions pour limiter le surplus de déchets.

 

Les mairies, collectivités, copropriétés et jardins ouverts mettent à disposition des bacs à remplir de vos compostages qui seront ensuite utilisés pour entretenir les jardins et espaces verts des villes. Si vous avez un jardin, ça sera plus facile et économique pour vous.

Si l’envie vous dit mais que vous avez peur de vous lancer et/ou de mal faire votre compostage, nous vous donnons les bonnes pratiques essentielles au tri de vos déchets naturels.

Faire son compostage

Le compost, qu’est-ce que c’est ?

Un engrais biologique obtenu grâce au compostage, un processus de transformation des déchets organiques en présence d'eau et d'oxygène par le biais de micro-organismes. Un bon compost dépend de la bonne combinaison entre l’humidité, l’aération et le rapport carbone / azote.

Le compost, à quoi ça sert ?

Grâce au compost, vous réduisez considérablement le volume de vos déchets ménagers. De plus, en faisant votre compostage vous-même, non seulement vous réduisez la production de gaz à effet de serre, mais vous faites des économies (puisque vous n’achetez plus d’engrais ni de terreau). C’est ce qu’on appelle du gagnant-gagnant !

Le compost, à quoi ça ressemble ?

Le compost ressemble à de la terre brune, fine et friable. Il dégage une bonne odeur de tourbe ou de terre. Inutile de connaître en détail la chimie du compostage mais comprendre un peu ce qui se passe au cœur de vos déchets peut aider. Les déchets « bruns, durs et secs » sont pleins de carbone et les déchets « verts, mous et mouillés » sont pleins d’azote.

Dans quoi faire son compost ?

Compostage

 

Pour réaliser son compostage, si vous avez un jardin, vous pouvez choisir de former un tas dans un coin pour y déposer vos déchets. Sa taille doit être assez importante pour qu’ il y ait une bonne fermentation. Le recouvrir de paille permet de le protéger du froid, vous pouvez aussi construire un bac à compostage avec du bois de palette.

Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez également le préparer chez vous dans un récipient à la hauteur de vos déchets qu’il soit en plastique ou en verre, il faudra penser à le vider régulièrement selon son remplissage. Pour le vider, renseignez-vous auprès de votre copropriété  ou de votre mairie…

Qu’est-ce qu’on met dans le compost ?

Nous retrouvons dans les déchets organiques autorisés :

- des épluchures de fruits et légumes (qu’il est préférable de  laver avant afin qu’il n’y ait plus de trace de produits chimiques),

- du marc de café ainsi que le filtre en papier,

- des coquilles d’œufs concassées pour faciliter leur décomposition,

- des déchets verts du jardin : fleurs fanées, feuilles, mauvaises herbes…

- Ainsi que  certains déchets domestiques comme les mouchoirs en papier et les sachets de thé, d’infusion et tisane à condition qu’il n’y ait pas d’agrafe.

- Enfin, vous pouvez ajouter  des cendres ou les utiliser comme fertilisant et anti-limace.

Qu’est-ce qu’on ne met pas dans son compostage ?

Plantes malades, viande, poisson, fruits de mer ne doivent pas être dans le compost. Ainsi que les produits laitiers, pelures d’orange, de citron ou de pamplemousse (fruits exotiques), tissus synthétiques, plastiques, métaux, verres, gros bois, charpentes, litières d’animaux et sable.

Quand c’est prêt, on en fait quoi ?

Vous n’avez plus qu’à le déposer au pied des plantes en pleine terre ou en pot pour favoriser la reprise de la végétation, au printemps mais aussi tout au long de l’année.

 

 Avec le compost, vous faites un geste pour la planète mais aussi pour vos dépenses !

 

Retrouvez plus de conseils pour réussir à faire un compost dans votre jardin et les conseils plus approfondis de Ronan notre égérie Jardinage sur sa vidéo youtube !