La pollution de l’air intérieur

Si l'air extérieur est pollué, l'air intérieur peut s’avérer  de moins bonne qualité : exposition prolongée à des produits nocifs, humidité persistante... Vos meubles et autres objets de décoration peuvent également être sources de pollution à l'intérieur de votre maison. Adoptez les bons gestes pour respirer un air sain.

Les microparticules sont principalement générées par le chauffage, les transports, et l’industrie. Issues de l’extérieur comme de l’intérieur, elles peuvent se trouver en concentration importante, même dans les logements dits étanches. La pollution entre dans l’air intérieur, en particulier par la ventilation.

Attention à la fumée du tabac

La fumée du tabac dégage un cocktail de substances toxiques (particules ultrafines, goudrons, monoxyde de carbone, métaux lourd …).

 

Les personnes exposées (qu’elles fument ou non) sont susceptibles de présenter différents symptômes : irritation des yeux, des voies respiratoires, maladies respiratoires, asthme et allergies, cancers…

 

Aérez ne suffit pas à assainir l’air puisque certains composants sont absorbés par les rideaux, tissus et moquettes, et continuent d’être émis dans l’air intérieur. Evitez donc de fumer à l’intérieur du logement, d’autant plus en présence d’enfants.

Bougies et encens : mauvais au quotidien

Pollution air intérieur

 

Utilisés avec parcimonie ils n’ont pas d’effets négatifs sur la qualité de l’air intérieur. Pourtant, l’utilisation de bougies et de bâtonnets d’encens peut émettre des polluants volatils.

 

Un usage fréquent et prolongé de ces produits peut conduire à des troubles respiratoires et affecter plus particulièrement les personnes sensibles comme les enfants, femmes enceintes et personnes atteintes de maladies respiratoires. Nous vous recommandons donc d’en limiter leur usage.

Le secret pour assainir l’air de son logement ?

Aérer au maximum ! Mieux vaut faire entrer quelques polluants extérieurs plutôt que de les laisser stagner dans votre domicile.

 

De plus, les maisons mal aérées favorisent l’apparition de moisissures et la prolifération d’allergènes (acariens, poils d’animaux…), eux-mêmes pouvant être la cause de maladies respiratoires et d’allergies. Pensez donc à ouvrir les fenêtres le matin avant 9 heures et le soir après 20 heures, c’est à ces horaires que les polluants sont le moins présents à l’extérieur.

Repenser les produits d’entretien

Un ou deux produits possédant si possible un label écologique suffisent. L’idéal étant de revenir aux ingrédients les plus naturels possibles (pensez par exemple au vinaigre blanc qui désinfecte, détartre et dégraisse).

 

Essayez de faire vous-même vos produits d’entretien : satisfaction personnelle garantie et un meilleur environnement dans votre maison !

Découvrez notre article pour vous débarrasser naturellement de l’humidité !

Luttez contre les acariens

Les acariens sont des insectes microscopiques. Ils vivent dans la literie, les canapés et fauteuils en tissu, les tapis, les rideaux, les moquettes, etc. Ils se nourrissent de fibres textiles et de squames humains.

 

Pour limiter la présence de cet indésirable, évitez l’humidité et ne surchauffez pas votre domicile (22° degrés maximum), si c’est possible pensez aussi à réduire les tissus textiles (canapés et fauteuils en tissus, tapis, rideaux, moquettes…), munissez-vous de housses anti-acariens intégrales pour la literie et nettoyez régulièrement votre logement !

Nos animaux, ces boules de poils

Pollution intérieur

 

Les allergies dues aux animaux domestiques se manifestent surtout en hiver.

La maison est fermée, et l’animal reste dans le logement, ses poils se répandent et favorisent la pollution de l’air intérieur.

Pour y remédier il faut brosser et laver régulièrement votre animal, lui interdire l’accès à certaines pièces (comme celle de vos enfants) et passer l’aspirateur plusieurs fois par semaine.

Pollution intérieur

Le pollen

Cet élément des fleurs peut vite devenir un fléau pour notre santé, il est donc important de limiter sa prolifération dans l’air intérieur. Pour cela vous pouvez vous aider du site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique qui surveille la présence de particules biologiques dans l’air et bien sûr adopter les bons gestes :

 

- aérer de préférence le matin et le soir,

- changer de vêtements et laver ses cheveux plus souvent (car les pollens s’y accrochent),

- faire sécher votre linge à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur.

 

Maintenant, vous avez toutes les clés pour réduire la pollution à l’intérieur de votre maison. Gardez à l’esprit d’aérer et de faire régulièrement le ménage pour vous garantir un environnement plus sain !