3 bonnes raisons d’acheter bio

Aliments, cosmétiques, produits d’entretien… le bio a de plus en plus de succès. Méritent-ils leur réputation ?

Selon le dernier baromètre Agence BIO/CSA, près de trois quarts des Français consomment des produits biologiques au moins 1 fois par mois et 16 % en consomment quotidiennement. Les arguments en faveur du bio semblent bien leur donner raison.

Le bio est bon pour la santé

Il a été démontré que les engrais chimiques et les pesticides pouvaient s’avérer cancérigènes. Leur interdiction dans les produits bio rend donc ceux-ci plus sains. La faible quantité en eau des fruits et légumes bio (environ 25 % en moins) augmente par ailleurs leur teneur en vitamines et en oligo-éléments. Manger bio est donc un excellent choix pour la santé. Attention cependant : biologique ne veut pas forcément dire diététique. Il existe aujourd’hui un large choix de gâteaux, et même de bonbons ou de chips, portant le label AB.

Le bio fait du bien à la planète

La présence du logo vert AB, délivré par le ministère de l’Agriculture et le logo Bio Européen (feuille verte), certifient qu’un produit est bio. Les labels Bio ne sont accordés qu’aux produits contenant plus de 95 % de matières premières biologiques, c’est-à-dire issues d’une agriculture n’utilisant pas de pesticides chmiques et/ou d’insecticides chimiques ni de dérivés d’OGM. Cependant, pour respecter la planète, il faut aussi privilégier les produits frais de saison, cultivés près de chez soi et vendus avec le moins d’emballages possible.            

 

Le bio a meilleur goût

La viande ou les œufs d’animaux ayant grandi en plein air auront forcément plus de goût que s’ils avaient été élevés et nourris en batterie. Il en va de même pour les fruits et légumes cultivés en pleine terre. Attention toutefois, les produits bio transformés peuvent parfois sembler plus fades aux personnes qui n’y sont pas habituées car ils ne contiennent pas d’exhausteur de goût.                  

 

Acheter bio : comment ne pas dépenser trop ?

Un chariot exclusivement rempli de produits biologiques n’est pas à la portée de tous les budgets. La solution ? Choisir en priorité les produits qui, non biologiques, sont le plus impactés quand ils sont produits par l’agriculture conventionnelle. C’est notamment le cas du lait et des produits laitiers, du saumon, du bœuf, des pommes de terre, des pommes, du thé, etc. Soyez vigilants également aux produits à base de céréales complètes, dans lesquels on peut trouver davantage de résidus de pesticides