Les secrets pour manger sainement sans se priver

Les régimes amaigrissants ne font pas perdre de poids. Pire, ils présentent des risques pour la santé et favorisent l’effet yo-yo. Comment alors atteindre ou conserver son poids de forme tout en se faisant plaisir ?

 

Privilégier le fait-maison

Aucun aliment en soi n’est bon ou mauvais, l’essentiel est d’apporter au corps ce sont il a besoin. « Toutefois, l’ensemble de la population a tendance à avoir des apports en sel, sucres rapides et graisses saturées trop élevés », rappelle le Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, auteur de « J’arrête le sucre en 7 jours » (Leduc. S éditions). Pour y remédier, il faut essayer de cuisiner davantage, car les plats tout prêts regorgent de sel, de sucres et de graisses cachés. Pour y remédier mieux vaut cuisiner d’avantage que de se contenter de plats tout prêts !

 

Faire trois vrais repas par jour

Inutile de sauter des repas en espérant ainsi réduire le nombre de calories ingérées ! Les restrictions alimentaires installent un mécanisme de frustration et de compensation qui incite l’organisme à stocker davantage au repas suivant. De la même façon, inutile de vous obliger à vous contenter d’une salade verte, œufs durs ou blancs de poulet si vous avez faim. Les risques de grignotage une ou deux heures après sont élevés. « Mieux vaut essayer de faire des repas structurés, en gardant l’idée d’une entrée type crudités, d’un plat principal contenant des protéines et des légumes, mais aussi un féculent ou une légumineuse, et un dessert sous forme de fruit ou de yaourt », recommande le spécialiste.

S’autoriser des écarts

La notion de plaisir fait partie intégrante de l’alimentation. Pas question donc de culpabiliser si vous faites une soirée pizzas avec des amis ou dégustez un délicieux gâteau. « Au contraire, faites ces écarts en conscience pour en profiter pleinement. En revanche, laissez passer 2 ou 3 jours avant de succomber à nouveau, le temps que votre organisme gomme le précédent écart », explique le Dr Nys.

Trois bons réflexes en plus

Manger sans autre activité. Ne pas se laisser distraire par de la lecture ou une émission télévisée permet d’être plus attentifs au plaisir procuré par les premières bouchées, puis aux signaux de satiété.
Se détendre avant le repas. Bien souvent, l’anxiété incite à manger, même sans faim.
Poser ses couverts toutes les trois bouchées. C’est le plus simple moyen de s’obliger à manger plus lentement et ainsi d’être plus réceptifs aux signaux du rassasiement.