Quels modes de cuisson privilégier pour une alimentation santé ?

Pour être en forme, manger équilibré, c’est bien. Préférer les modes de cuisson préservant les qualités nutritionnelles des aliments, sans avoir besoin d’ajouter trop de matières grasses, c’est encore mieux. Pour cuisiner des plats sains et gourmands, suivez-le guide.

À l’étouffée : une cuisson respectueuse des nutriments

Cuire à l’étouffée consiste à placer la préparation culinaire dans une cocotte à parois épaisses, fermée par un couvercle bien hermétique. On met ensuite le tout sur le feu ou dans le four, à basse température, pour au moins deux heures. La vapeur qui se condense à la surface intérieure du couvercle va descendre doucement le long des parois, donnant aux aliments et à leur jus beaucoup de saveur. Particulièrement gourmand, ce mode de cuisson est aussi très sain, puisqu’il préserve au maximum vitamines et minéraux, en ne nécessitant quasiment aucun ajout de matière grasse. À vous gigot d’agneau, osso bucco et navarin d’agneau !

À la vapeur : une cuisson basse température

La vapeur est sans aucun doute le mode de préparation le plus diététique. La température ne dépassant pas 100°C, les vitamines et les minéraux ne partant pas dans l’eau de cuisson, les qualités nutritionnelles sont préservées. Les goûts, aussi, ce qui évite d’ajouter trop de sel. Le temps de cuisson étant court, c’est également un mode économique. Cela vaut donc la peine d’investir dans un cuit-vapeur classique ou électrique.

En papillote : une cuisson tout en légèreté

Peu de matière grasse à ajouter, pas de vaisselle à faire, des minéraux qui ne s’échappent pas, un maximum de surprise, de parfums et de saveurs quand on l’ouvre... la papillote a vraiment tout bon. À condition de remplacer le traditionnel papier d’aluminium par du papier sulfurisé. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à y glisser une viande ou un poisson et son accompagnement de légumes, voire de fruits. Vous aurez alors un délicieux plat complet, prêt en quelques minutes !

Des précautions avec le micro-ondes

Oublier la mauvaise réputation du micro-ondes : il ne dénature pas plus les aliments qu’un autre mode de cuisson. Il faut toutefois respecter quelques précautions pour l’utiliser en toute sécurité. Assurez-vous que sa porte est bien hermétique, pour éviter tout risque de fuite d’ondes. Utilisez des récipients en verre, en céramique, en faïence ou en porcelaine non décorée. Remuez-bien les aliments et les boissons avant de les déguster pour ne pas vous brûler. Enfin, n’y réchauffez pas le lait maternel : la cuisson par micro-ondes détruit les anticorps dont il est riche.