Zoom sur l'ananas : un fruit digestif et festif

Longtemps considéré comme un mets rare, l’ananas est aujourd’hui disponible sur tous les étals, pour le plus grand bonheur des gourmets qui veulent se régaler en toute légèreté. Ses bienfaits, la meilleure façon de le choisir et de le préparer, on vous dit tout.

L’ananas, champion de la digestion

Plante originaire d’Amérique du Sud dont le nom signifie « parfum des parfums », l’ananas est très intéressant sur le plan nutritionnel. « C'est un concentré d’antioxydants qui protègent l'organisme des radicaux libres et donc, du vieillissement. Il est riche en manganèse et en calcium, essentiels à la santé des os, mais aussi en potassium, en magnésium, en fer et en vitamines A, C, E et B », explique William Grosselin, naturopathe-nutritionniste. Le tout, pour moins de 60 calories pour 100 g. « Par ailleurs, l’ananas frais contient de la bromélaïne, un complexe d’enzymes connus notamment pour faciliter la digestion. » Une raison supplémentaire de lui réserver une place d’honneur sur les tables de fête.

Ananas : comment bien le choisir et le conserver ?

Les meilleurs ananas sont lourds et parfumés. Leur peau ne comporte aucun impact, leurs feuilles sont vigoureuses et bien vertes. Si elles se détachent facilement, le fruit est parfaitement mûr. Comme beaucoup d’autres fruits exotiques, l’ananas ne supporte pas le froid. Ne le stockez pas au réfrigérateur, laissez-le à l’air ambiant. Il se conservera six jours. « Placez l’ananas la tête en bas pour éviter que l’humidité ne s’accumule vers le culot du fruit », précise William Grosselin.

Aussi délicieux cuit que cru

Traditionnellement, l’ananas se croque à la fin d’un repas un peu copieux, nature ou associé en salade à du kiwi, de l’orange ou de la banane. En salade, il peut d’ailleurs être aromatisé au citron vert, au lait de coco, au gingembre, à la coriandre, etc. Pour faire voyager vos papilles, vous pouvez aussi le déguster sous forme de tarte hawaïenne ou d’aumônière raffinée ananas-coco. Sans oublier qu’il se prête particulièrement bien aux plats sucrés-salés, au moment de l’apéro, entouré de lanières de bacon, comme en plat principal, version porc aigre-doux.

L’ananas : un fruit royal

Découvert par Christophe Colomb en Guadeloupe, l’ananas a été, dès son arrivée en Europe, considéré comme un fruit d’exception, réservé aux cours royales. Le premier cultivé sous serre en Angleterre eut même l’honneur d’être peint et exposé au Victoria and Albert Museum de Londres !