Enfants : faut-il les laisser croire au Père Noël ?

Vous avez l’impression de mentir à votre enfant ? Vous avez peur qu’il ne se sente trahi le jour où il comprendra que le Père Noël n’existe pas ? Rassurez-vous, entretenir cette légende a aussi du bon. Les explications du psychanalyste Saverio Tomasella.

C’est bon pour son imagination

Au fil des ans, Noël est devenu une fête très importante. Vouloir revenir à un peu plus de simplicité est tout à fait compréhensible. Attention toutefois à ne pas tout mélanger. Au contraire de la surabondance de cadeaux et de nourriture, les excès d’imagination, de rêve et de magie ne peuvent pas faire de mal. « Pour développer leur vie intérieure et grandir, les enfants ont besoin de nourrir leur imagination, explique Saverio Tomasella, docteur en psychopathologie et psychanalyste, auteur de « Comme un enfant » (éditions Leduc.S). Ils le font en jouant, en écoutant ou en inventant des histoires… Croire au Père Noël fait partie de ce processus nécessaire à la bonne croissance psychique. »

Le Père Noël symbolise la générosité et l’optimisme

Parce qu’il symbolise la générosité, le Père Noël aide à acquérir la notion du don, surtout si vous encouragez votre enfant à lui laisser des biscuits et du lait au pied du sapin. Croire au Père Noël lui permet aussi de cultiver son optimisme. Rituellement, ce gros bonhomme souriant veille sur tous, il n’oublie aucun enfant. Imaginer qu’un être si bienveillant existe, cela fait du bien.

C’est un mythe, pas un mensonge

Si vous craignez de perdre la confiance de votre enfant le jour où il apprendra la vérité, souvent vers 6-7 ans à l’heure de la récréation, là aussi, Saverio Tomasella se montre rassurant. « L’enfant peut être déçu, mais il est surtout fier de quitter l’univers des petits pour entrer dans celui des grands. Il sent qu’il n’a plus besoin d’y croire, et cela montre qu’il a bien grandi. Il entre dans une autre forme de "magie", celle qui consiste à préparer des cadeaux pour ceux qu’il aime. » Quand il vous interrogera pour en avoir confirmation, vous lui expliquerez que vous aussi, vous avez longtemps cru au Père Noël. Que vous trouviez cela merveilleux, et c’est pourquoi vous avez voulu reproduire cette magie avec lui.

Ce qu’il faut éviter

  • Se faire passer pour le Père Noël. Mieux vaut laisser les enfants imaginer. Les plus petits ont par ailleurs souvent peur des adultes déguisés.
  • Faire du chantage au bon comportement, aux notes. Le Père Noël gâte tout le monde, sinon le mythe perd son intérêt.