Les bons côtés du fromage

Trop gras, trop salé... le fromage a parfois mauvaise réputation. Pourtant, il serait dommage de bouder les plus de 1 000 variétés de fromages que l’on trouve en France. Ils n’offrent pas seulement une large palette de saveurs, ils ont aussi plein d’atouts nutritionnels.

Le fromage : champion de la teneur en calcium

Pour s’assurer des apports suffisants en calcium, il est recommandé de consommer 3 à 4 portions de produits laitiers par jour, dont du fromage. « Il est en effet riche en calcium, puisqu’il en apporte en moyenne 600 mg pour 100 g. Pour les fromages à pâtes pressées cuites comme l’emmental, cette teneur dépasse les 900 mg pour 100 g. Le fromage apporte aussi en quantités intéressantes des protéines, du phosphore, des probiotiques et du tryptophane, un acide aminé qui active la production de sérotonine, un neurotransmetteur indispensable au bien-être », explique Maxime Mességué, diététicien-nutritionniste.

Fromage

La bonne dose : 30 g de fromage par jour

Deux bémols toutefois : le fromage apporte aussi du sel et des graisses saturées qui peuvent faire augmenter le cholestérol. Il faut en tenir compte. « Même quand on doit faire attention, on peut sans problème déguster 30 g de fromage par jour, soit l’équivalent d’1/8ème de camembert », rassure Maxime Mességué.

« L’idéal quand on surveille sa ligne est de le consommer à l’heure du petit-déjeuner, de préférence avec du pain complet, un aliment riche en fibres. Les concentrations en matière grasse et en sel varient d’un fromage à l’autre, mais on peut garder en tête que plus un fromage est sec, type gruyère, plus il est riche en gras et en sel. »

Fromage

Fromages italiens : faites les bons choix

Même s’il fait des merveilles en cuisine, gardez la main légère sur le mascarpone, c’est de la triple crème. Si vous aimez la mozzarella, celle de vache est moins grasse que celle de bufflonne. Pour vos lasagnes et vos pizzas, préférez la ricotta au gorgonzola. Le parmesan, même s’il est riche en lipides, reste intéressant car il est fort en goût. Une petite quantité suffit à relever la saveur des pâtes.

Fromage : attention pendant la grossesse

Les femmes enceintes doivent éviter les fromages au lait cru, les fromages dits « à croûte fleurie » (camembert, brie), les fromages à « croûte lavée » (livarot, munster, maroilles). Ils peuvent être contaminés par la listeria, une bactérie dangereuse pour le fœtus.