Ce navigateur n'est pas pris en charge
Pour afficher correctement le site web, veuillez utiliser l'un des navigateurs suivants.AttentionVeuillez mettre à jour votre navigateur. Si vous poursuivez avec ce navigateur, votre expérience sur notre site risque de ne pas être concluante !
    Brand Navigation
    1. Découvrir Lidl
    2. Nos engagements
    3. Emplois
    4. Immobilier
    5. Facture en ligne
    6. Aide et Service

    Coussins & oreillers

    47 produits
    Produits affichés 24 / 47 produits

    Coussins et oreillers : quelles différences ?

    La principale différence entre les coussins et les oreillers est leur utilisation. Les oreillers sont principalement utilisés pour dormir et soutenir la tête et le cou pendant le sommeil. Les coussins, quant à eux, ont une utilisation plus polyvalente et peuvent être utilisés pour soutenir le dos, les jambes ou le corps entier, ou simplement pour ajouter une touche de décoration à une pièce. En effet, étymologiquement, l’oreiller sert à poser son oreille sur le lit tandis que le coussin (coxa, « cuisse ») est destiné à être placé sous les cuisses. On ne trouve donc les oreillers que dans la chambre, tandis que les coussins ornent principalement le salon.


    Polochon, traversin : quels sont les différents types d'oreillers ?

    Il existe un nombre incroyable d’oreillers. Le traversin est un oreiller allongé. Long et cylindrique, il a la forme d’un tube. Il sert à reposer la nuque. Il est particulièrement apprécié pour ceux qui dorment sur le côté, en position de fœtus. Cousin du traversin, le polochon est en général plus petit et sert avant tout aux micro-siestes et à la décoration. L'oreiller classique est de format carré. Il est destiné à soutenir et à soulager de manière optimale la tête, la nuque et les épaules pendant le sommeil. Quand on s'allonge, la position naturelle du corps est modifiée - notamment lorsque l'on est couché sur le côté ou sur le ventre. Un bon oreiller peut donc éviter les tensions cervicales, les douleurs et les lésions orthopédiques sur le long terme. Il ne faut donc pas sous-estimer l'importance du choix de l'oreiller. En principe, il faut se poser deux questions importantes avant d'investir dans un oreiller : quelle taille ? Et quelle garniture ?


    Quelle taille choisir pour mon oreiller ?

    La taille d'oreiller classique est un carré de 80×80 cm. Ce format ne répond toutefois pas aux besoins de la plupart des gens, toute la zone des épaules, de la nuque et de la tête, ainsi que souvent la moitié du torse, se retrouvant ainsi au même niveau, ce qui entraîne une flexion de la colonne vertébrale. En complément, on a donc souvent recours à un oreiller supplémentaire de 40×80 cm, qui maintient la tête et la nuque un peu plus haut. On trouve facilement des oreillers de 40×40 cm, qui évitent au moins que le haut du corps ne repose également sur l'oreiller. Les oreillers spéciaux pour la nuque de tailles et de formats différents, ne doivent pas s’utiliser seuls, mais toujours en complément.


    Quel rembourrage choisir pour mon oreiller ?

    En ce qui concerne le matériau de remplissage, on distingue principalement les garnitures naturelles de celles en fibres synthétiques.


    Remplissage synthétique :

    Les oreillers garnis de fibres synthétiques sont extrêmement faciles d’entretien, respirants, bon marché, conviennent bien aux personnes allergiques et se déclinent en de multiples modèles. On distingue ici la ouate de remplissage, les boules creuses et les flocons de mousse. Ces matériaux garantissent un couchage moelleux. Les oreillers plus fermes garnis de latex ou de mousse offrent un soutien maximal.


    Garnissage naturel :

    Les oreillers en duvet et en plumes sont toujours très appréciés. Ils ont une longue durée de vie, tiennent bien chaud et, selon la composition du garnissage, sont doux et moelleux ou un peu plus fermes pour un meilleur soutien. Parmi les autres garnissages naturels, on trouve aussi les poils naturels ou les grains, mais ils sont plutôt rares.


    Quel oreiller pour quelle position de sommeil ?

    Outre la préférence individuelle pour un oreiller plus ou moins dur, c'est surtout la position de sommeil qui dicte le choix de l’oreiller.


    Pour ceux qui dorment sur le côté

    Si on dort sur le côté, un oreiller inadapté sollicite inutilement les muscles de la nuque. Si l'oreiller est trop haut ou trop dur, les vertèbres cervicales sont poussées vers le haut de manière non naturelle. Si l'oreiller est trop bas ou trop mou, la tête est penchée vers le bas. L'oreiller doit donc être choisi de manière que la nuque et la colonne vertébrale forment une ligne droite, et être suffisamment dur pour soutenir et soulager la musculature. Les oreillers spéciaux pour dormir sur le côté sont conçus pour répondre à ces besoins, mais leur format inhabituel ne convient pas à tout le monde.


    Pour ceux qui dorment sur le ventre

    Les personnes qui dorment sur le ventre doivent absolument utiliser un oreiller aussi plat que possible, la position sur le ventre sollicitant déjà beaucoup les cervicales sous l’effet de la torsion latérale de la tête. Un oreiller trop haut et trop ferme ne ferait qu'accentuer cet effet.


    Pour ceux qui dorment sur le dos

    Dormir sur le dos est la position la plus proche de la position naturelle et donc la plus saine. Un oreiller bas ou un traversin suffisent souvent à maintenir la nuque dans une position neutre et détendue. Il faut éviter un oreiller trop haut ou trop bas, qui provoque une courbure indésirable de la colonne cervicale. Les épaules ne devant pas reposer sur l'oreiller il convient de privilégier un oreiller plus étroit.


    Si vous avez des problèmes de sommeil, n’hésitez pas à opter pour un oreiller ergonomique à mémoire de forme. Il s’adaptera à votre corps pour un meilleur confort et une récupération maximum.


    Comment nettoyer mon oreiller ?

    Le nettoyage de l'oreiller dépend de la matière de la housse et du rembourrage. La plupart des garnissages souples, comme le duvet, les plumes, la ouate ou les flocons de mousse, peuvent être lavés en machine sans problème, à condition de respecter les consignes d'entretien du fabricant. Pour que les fibres fines ne collent pas et que l'oreiller conserve son gonflant, il convient d'utiliser une lessive pour linge délicat et de renoncer à l'adoucissant. Des balles de tennis dans le tambour de lavage et le sèche-linge évitent que le rembourrage de l'oreiller ne s'agglomère.


    Chaque matériau nécessite un soin spécifique et peut résister à des contraintes différentes : certaines fibres rétrécissent par exemple à des températures trop élevées, tandis que d'autres matériaux peuvent être lavés à chaud sans problème. Pour comprendre toutes ces informations, voici la signification des symboles utilisés dans les instructions de lavage, de séchage et de repassage :


    • Le nombre de degrés dans un réservoir d'eau stylisé indique la température à laquelle l'oreiller peut être lavé.

    • Si aucun degré n'est indiqué, l'oreiller ne peut pas être lavé à la machine.

    • Les traits horizontaux sous le symbole de lavage correspondent au cycle de lavage délicat.

    • Le fer à repasser stylisé indique si le coussin peut être repassé et à quelle température. Plus le nombre de points est élevé, plus la chaleur peut être forte.

    • Le carré avec un cercle à l'intérieur représente le sèche-linge. S'il est barré, l'oreiller ne doit pas être passé au sèche-linge. Un point indique un séchage en douceur.


    Chaise, transat ou canapé : quels sont les différents types de coussins ?

    Quel coussin pour quelle partie du corps ?

    Il existe différents types de coussins qui peuvent être utilisés pour différentes parties du corps.

    • Pour le cou et les épaules : les coussins cervicaux sont conçus pour soutenir la tête et le cou, réduisant ainsi les douleurs cervicales et les tensions musculaires dans cette région.

    • Pour le dos : les coussins lombaires sont conçus pour soutenir la région lombaire et réduire les douleurs dans cette zone. Ils sont souvent utilisés pour soulager les douleurs de dos causées par une position assise prolongée.

    • Pour les jambes : les coussins de soutien pour les jambes sont conçus pour améliorer la circulation sanguine et réduire la pression exercée sur les jambes. Ils sont souvent utilisés pour soulager les douleurs et l'enflure des jambes.

    • Pour le coccyx : les coussins de coccyx sont conçus pour soulager les douleurs du coccyx ou des régions environnantes. Ils sont souvent utilisés pour soulager les douleurs causées par des blessures, des chutes ou une position assise prolongée.

    Il est important de choisir le coussin qui convient le mieux à votre besoin spécifique et de consulter un professionnel de la santé si vous souffrez de douleurs chroniques ou de problèmes de santé.


    Comment nettoyer un coussin ?

    Pour ne pas abîmer vos coussins, il est conseillé de les laver à un cycle assez doux comme celui de la laine et plutôt à froid sans essorage. Pour ceux qui ne passent pas en machine, vous pouvez également les laver à la main avec un mélange d’eau tiède et le jus d’un demi-citron, ou encore avec un peu de liquide vaisselle et du bicarbonate de soude.